Promenade vers "Sigumanna "

 

- A la rencontre de la tribu de "Sigumanna" sur le chemin de "Vers-la-Ville" et ses jardins suspendus -

Promenade accompagnée par un guide local.

 

***

 

- En montant à la chapelle de "Vers-la-Ville", l'ancienne cité, haut-lieu historique et spirituel, vous allez connaître Sigumanna, Anotum, Anoth, Anot et Annot, des premiers siècles de la chrétienté, jusqu'au 19ème :


- Pendant le haut moyen-âge...

Sur le rocher de la Vierge (environ 20 mètres de haut) qui protège l'ancien pieuré sur la droite (souvent appelé "hermitage") était construit un autre bâtiment, sans doute de dimension modeste, d'après les empreintes recevant les piliers et poutres de châtaignier et les fondations.
Nous trouvons, sur ce rocher à doite, un escalier en parfait état de sept grandes marches accédant à l'entrée du bâtiment.
Cette habitation semble, avec le rocher aux cent marches*, être un cas unique dans le secteur, car elle ne se sert du rocher, qu'en tant que support de base.
Le fait que ce même rocher abrite encore à ses pieds des pans de murs antiques, laisse sans doute supposer que le bâtiment supèrieur était contemporain à celui-ci. C'était peut-être un logement et une dépendance naturellement fortifiés des premiers seigneurs locaux, ancêtres d'Hermérincus. Plus tard, ils furent certainement occupés par les Templiers.

 

*Le rocher aux cent marches
Une légende, une de plus, nous dit que ce rocher portait jadis sur son sommet un petit abri fortifié, pour défendre Sigumanna, ou du moins pour en donner l'alarme, en cas d'attaque. Il n'en reste à ce jour que les marches taillées et un départ de muraille de quelques mètres de long ; le reste n'est que rêve évanouï...

 

 

 

 

 

- En l'an 1042, avec l'histoire du dernier Seigneur local Hermérincus qui fit don de ses fiefs à l'Abbaye St Victor de Marseille...

Cet immense "abri" de 40 mètres de hauteur, dont les logements des poutres nous laissent imaginer au moins cinq étages, posséde encore une poutre maîtresse et un plancher au niveau du grenier, sous le couvert.
Cela nous incite à penser que ce pouvait-être la demeure du plus illustre des annotains, le Seigneur.
Des marques évidentes d'un intense brasier (traces rose-violet de la pierre de grès sur plusieurs dizaines de mètres de haut, voir la flêche), renforcent sans doute l'hypothèse, au 11ème siècle, de la razzia du pays et l'incendie qui s'en suivit. Est-ce à partir de là, en 1042, qu'Hermérincus fit donnation de tout son territoire à l'Abbaye St Victor de Marseille?
D'autres hypothèses existent aussi...


-Lors des "calamités" du 11ème siècle où la tribu émigra dans la vallée, pour fonder la ville actuelle...

 

-Au début du 12ème siècle, où l'appel des croisades, pour délivrer les lieux saints, serait entendu jusque dans nos vallées...

 

-Au 12ème siècle, avec l'installation des Templiers à Vers-la-Ville et Vérimande...

 

-A partir de l'an 1307, quand les biens de l'Ordre des Templiers furent distribués à l'Abbaye St Pons de Nice...

 

-Entre 1315 et 1364, où la population, de 800 personnes chute à 220 personnes , sans doute victimes de la terrible peste noire du 14ème siècle...

 

-En 1574, alors que la Provence est en proie aux guerres de religions depuis quarante ans et qu'une horde de calvinistes, dirigée par le Baron De L'Isle, d'Allemagne-en-Provence, envahit et dévaste "Anot". Nous allons comprendre comment les rochers ancestraux de Vers-la-Ville, ont pu protéger certains habitants...

 

 

Vous visiterez la chapelle, classée monument historique, construite au 12ème siècle et ses péripéties (séïsme de 1881) ; vous pourrez aussi admirer plusieurs tableaux des 17ème et 18ème siècles, dont une oeuvre majeure de Jean ANDRE, artiste peintre annotain (1615-1699).

 

 

 

 

 

 

 

En longeant le chemin complanté de mûriers blancs, nous évoquerons les anciennes soieries, ainsi que la tuilerie et poterie d'antan...

 


Vous découvrirez enfin la vie d'un érudit annotain, député du Tiers Etat en 1789 qui fut l'un des rédacteurs de la Déclaration des Droits de l'Homme et de la Constitution de la Première République, Jacques Verdollin...

 

Bref, une fantastique remontée à travers le temps d'Annot et de la Haute-Provence

 

Cette promenade, de 800 mètres avec un dénivelé de 70 mètres, est organisée de Mars à Novembre. Se renseigner


Mesure d'audience